Le chef de l’État appelle au renforcement de la mission des écoles nationales de formation d’enseignants
Le chef de l’État appelle au renforcement de la mission des écoles nationales de formation d’enseignants

Le chef de l’État appelle au renforcement de la mission des écoles nationales de formation d’enseignants

Le chef de l’État appelle au renforcement de la mission des écoles nationales de formation d’enseignants
Copyright © Senemedia.com


Le président de la République a demandé au gouvernement, mercredi, à Dakar, de s’atteler au renforcement de la mission des écoles nationales de formation d’enseignants, dont la faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation (FASTEF).

‘’Le président de la République a appelé au renforcement du rôle et de la place de la [FASTEF], de l’UFR (unité de formation et de recherche) des sciences de l’éducation, de la formation et du sport, ainsi que des écoles nationales de formation d’instituteurs en vue de l’amélioration continue de la qualité des enseignements’’, lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres.

La même source ajoute que ‘’le chef de l’État a demandé au Premier ministre d’accorder une attention particulière au développement […] du numérique à l’école, avec l’impératif d’accentuer la digitalisation intégrale du système éducatif’’.

Bassirou Diomaye Faye a recommandé au chef du gouvernement d’‘’engager une réflexion sur le financement durable et soutenable du système éducatif, avec l’implication des ministres concernés et de toute la communauté éducative’’.

‘’Le chef de l’État a aussi insisté sur l’urgence de réguler l’implantation, l’ouverture et le contrôle du fonctionnement des établissements scolaires privés qui exercent, avec l’autorisation de l’État, une mission de service public’’, écrit le ministre de la Formation professionnelle et porte-parole du gouvernement, Amadou Moustapha Njekk Sarré.

M. Faye estime, selon le communiqué du Conseil des ministres, que ‘’les tarifications de la scolarité dans les établissements scolaires privés méritent une réglementation rigoureuse’’.

‘’Le président de la République a invité le ministre de l’Éducation nationale à veiller à la bonne organisation du Concours général [sénégalais]’’, poursuit M. Sarré.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Réunion biannuelle de l'African Economic Research Consortium : Le Recteur de l’UCAD aborde la question du dividende démographique devant des chercheurs et décideurs africains
Réunion biannuelle de l
Système éducatif : Les insatisfactions de Guirassy
Système éducatif : Les insatisfactions de Guirassy
bdourahmane Diouf annonce des mesures phares pour une stabilisation du calendrier universitaire
bdourahmane Diouf annonce des mesures phares pour une stabilisation du calendrier universitaire
COUD : la très musclée déclaration de politique générale du nouveau directeur
COUD : la très musclée déclaration de politique générale du nouveau directeur