UCAD : le Collectif des amicales se plie à la décision d’interdiction de sa marche
UCAD : le Collectif des amicales se plie à la décision d’interdiction de sa marche

UCAD : le Collectif des amicales se plie à la décision d’interdiction de sa marche

UCAD : le Collectif des amicales se plie à la décision d’interdiction de sa marche
Copyright © Senemedia.com


Le Collectif des amicales de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar s’est élevé contre l’interdiction de la marche pacifique qu’elle prévoyait d’organiser ce vendredi à Dakar pour réclamer la réouverture de cet établissement de l’enseignement supérieur.

Le Collectif des amicales de l’UCAD dit dénoncer l’interdiction de sa marche pacifique qu’il prévoyait d’organiser cet après-midi, tout en invitant le Conseil académique à prendre ses responsabilités en décidant de la ‘’réouverture imminente’’ de cet établissement d’enseignement supérieur.

“Nous sommes au regret de vous informer que la marche pacifique qui était prévue ce vendredi 23 février à 15h, visant à réclamer l’ouverture des deux campus (pédagogique et social) de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar, est reportée à une date ultérieure”, peut-on lire dans un communiqué de cette instance regroupant les différentes associations estudiantines de l’UCAD.

Le document rendu public le même jour précise que cette décision préfectorale est motivée par un “risque de perturbation majeure de la libre circulation des personnes et des biens, compte tenu des problèmes de mobilité actuellement rencontrés dans notre itinéraire”.

“Nous dénonçons vivement cet abus de pouvoir parce que le droit de manifester est permis aux citoyens par la constitution sénégalaise et appelons à la solidarité et à la vigilance de toute la communauté estudiantine”, peut-on y lire.

Ce regroupement d’associations estudiantines déclaré en même temps lancer un “appel solennel” aux membres du conseil académique de prendre leurs responsabilités et de décider la réouverture imminente de l’université ”.

L’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar est fermée depuis le mois de juin 2023, en raison de violentes manifestations intervenues dans la capitale sénégalaise et dans d’autres villes de l’intérieur après la condamnation de l’opposant politique Ousmane Sonko.

Récemment, la Faculté des lettres et sciences humaines a annoncé une reprise en présentiel des cours de remédiation comptant pour le second semestre de l’année académique 2022-2023, du 3 au 31 janvier.

Les sites retenus pour ces cours de remédiation sont le Centre international de commerce extérieur du Sénégal, le lycée Maurice Delafosse et de l’Institut islamique de Dakar, ont précisé les autorités universitaires dans un communiqué.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Enseignement supérieur : Un projet lancé pour améliorer la formation doctorale et la recherche en Afrique
Enseignement supérieur : Un projet lancé pour améliorer la formation doctorale et la recherche en Afrique
Attribution des bourses d’études : La promesse du ministre Abdourahmane Diouf aux étudiants sénégalais
Attribution des bourses d’études : La promesse du ministre Abdourahmane Diouf aux étudiants sénégalais
Bourses : Bonne nouvelle les étudiants
Bourses : Bonne nouvelle les étudiants
Université de Tamba: la date de démarrage des cours fixée
Université de Tamba: la date de démarrage des cours fixée