En sit-in, le Collectif des amicales des étudiants de l’UCAD exige la réouverture du campus dans les plus brefs délais
En sit-in, le Collectif des amicales des étudiants de l’UCAD exige la réouverture du campus dans les plus brefs délais

En sit-in, le Collectif des amicales des étudiants de l’UCAD exige la réouverture du campus dans les plus brefs délais

En sit-in, le Collectif des amicales des étudiants de l’UCAD exige la réouverture du campus dans les plus brefs délais
Copyright © Senemedia.com


Les étudiants de l’université Cheikh Anta Diop ont observé un sit-in, ce mercredi 21 février 2024, pour dénoncer la situation inédite qui prévaut dans ce temple du savoir. Devant la faculté des Sciences juridiques et politiques, le Collectif des amicales des étudiants de l’UCAD  réclame la reprise des enseignements et la réouverture du campus dans les plus brefs délais.  Par la même occasion, il demande au président Macky Sall de libérer les étudiants toujours dans les liens de la détention.  
 
« L’État du Sénégal et les autorités universitaires se sont permis de fermer l'université pour neuf mois, livrant ainsi les étudiants à une précarité. Parce qu'il est inconcevable que les étudiants puissent utiliser le campus pédagogique pour leurs révisions, mais qu'ils ne peuvent pas l'utiliser pour les examens qui s'y déroulent. Il est inadmissible de voir le campus social de l'université Cheikh Anta Diop toujours intact, fermé et que les étudiants aillent aux alentours de l'UCAD pour trouver eux-mêmes des logements pour pouvoir dérouler leurs examens. Nous disons qu’il est temps que l'université ouvre ses portes, après neuf mois », déclare Aliou Diallo, le président de l'Amicale des étudiants de la faculté de Médecine.  
 
« Il y a un dégel et que les détenus politiques sont en train d'être libérés, alors que l’UCAD est le plus grand détenu politique. Donc, nous nous demandons  toujours pourquoi il n'est pas encore libéré. Dans un pays normal, elle serait la première institution à être libérée, parce qu'un pays ne peut pas fonctionner sans une bonne éducation. Aujourd'hui, tout le monde sait que la crème de l'éducation sénégalaise est à l’université Cheikh Anta Diop », dit-il.
 
Sur Sud FM,  Aliou Diallo rappelle que beaucoup d’étudiants « ont déjà abandonné les études, d'autres ont péri dans l’Atlantique, sur le chemin du Nicaragua, et certains sont toujours en détention".
 
 Ainsi, dans cette dynamique de pacification de l'espace public, il demande au chef de l’Etat de libérer les étudiants détenus.  
 
 






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Enseignement supérieur : Un projet lancé pour améliorer la formation doctorale et la recherche en Afrique
Enseignement supérieur : Un projet lancé pour améliorer la formation doctorale et la recherche en Afrique
Attribution des bourses d’études : La promesse du ministre Abdourahmane Diouf aux étudiants sénégalais
Attribution des bourses d’études : La promesse du ministre Abdourahmane Diouf aux étudiants sénégalais
Bourses : Bonne nouvelle les étudiants
Bourses : Bonne nouvelle les étudiants
Université de Tamba: la date de démarrage des cours fixée
Université de Tamba: la date de démarrage des cours fixée