[PHOTOS]Reçu par Macky Sall, le président bissau-guinéen appelle les Sénégalais au dialogue
[PHOTOS]Reçu par Macky Sall, le président bissau-guinéen appelle les Sénégalais au dialogue

[PHOTOS]Reçu par Macky Sall, le président bissau-guinéen appelle les Sénégalais au dialogue

[PHOTOS]Reçu par Macky Sall, le président bissau-guinéen appelle les Sénégalais au dialogue
Copyright © Senemedia.com


Le président Macky Sall a reçu, jeudi à Dakar, son homologue bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), a appris l’APS de source officielle.

Dans un message publié sur le réseau social X, la présidence sénégalaise déclare que ce déplacement n’entre pas dans le cadre d’une médiation.

‘’Il ne vient pas en tant que médiateur, mais entretient des relations solides avec toute la classe politique’’, a souligné la présidence sénégalaise qui ajoute que le président bissau-guinéen a appelé les Sénégalais au dialogue ‘’crucial pour la stabilité de la sous-région.

Le Sénégal est en proie à une crise politique née de l’annonce samedi du président Macky Sall de l’abrogation du décret convoquant le corps électoral à la veille du démarrage officielle de la campagne électorale pour l’élection présidentielle du 25 février.

Deux jours plus tard, l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi portant sur un report au 15 décembre prochain du scrutin.

Macky Sall, élu et réélu en 2012 et en 2019, a réaffirmé sa volonté de ne pas se présenter à cette élection, une promesse qu’il avait faite en juillet dernier.

Pour reporter l’élection, il a invoqué des soupçons de corruption concernant des magistrats parmi ceux qui ont procédé à l’examen des 93 dossiers de candidature et jugé recevables 20 d’entre eux.

Une commission d’enquête parlementaire a été constituée à la demande de l’ex-parti au pouvoir, le PDS, dont le dossier de candidature a été rejeté par le Conseil constitutionnel en raison de la double nationalité de son candidat, l’ancien ministre Karim Wade.

Ce parti a demandé et a obtenu la création d’une commission d’enquête parlementaire après l’invalidation de la candidature de M. Wade.

 Peut être une image de 8 personnes et estrade

Peut être une image de 2 personnes et estrade

Peut être une image de 2 personnes et estrade

Peut être une image de 8 personnes et estrade







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

La nomination du Conseil des ministres du 28 Février 2024
La nomination du Conseil des ministres du 28 Février 2024
Communiqué du Conseil des ministres du 28 Février 2024
Communiqué du Conseil des ministres du 28 Février 2024
Amnistie : Macky Sall va saisir l’assemblée en procédure d’urgence
 Amnistie : Macky Sall va saisir l’assemblée en procédure d’urgence
1, 12 milliard pour améliorer les conditions de travail des transformatrices en Casamance
 1, 12 milliard pour améliorer les conditions de travail des transformatrices en Casamance