L’avenir du Sénégal s’annonce radieux, selon Amadou Mame Diop
L’avenir du Sénégal s’annonce radieux, selon Amadou Mame Diop

L’avenir du Sénégal s’annonce radieux, selon Amadou Mame Diop

L’avenir du Sénégal s’annonce radieux, selon Amadou Mame Diop
Copyright © Senemedia.com


L’avenir du Sénégal s’annonce radieux avec le démarrage de l’exploitation du pétrole et du gaz, la mise en œuvre effective des programmes pluriannuels (2024-2026) et du Plan d’Actions Prioritaires (PAP3) pour la période 2024-2028, a affirmé, jeudi, le président de l’Assemblée nationale.

‘’Assurément, l’avenir s’annonce radieux au vu notamment du démarrage de l’exploitation du pétrole et du gaz et de la mise en œuvre effective des programmes pluriannuels (2024-2026) et du Plan d’Actions Prioritaires (PAP3) pour la période 2024-2028’’, a dit Amadou Mame Diop dans son discours de clôture de l’examen de la loi de finances de l’année 2024.

Les députés ont adopté le Projet de Loi de Finances de l’année 2024 d’un montant total de 7 003,6 milliards de Francs CFA, contre 6411,5 milliards en 2023.

‘’Un record historique !’’, a commenté le président de l’Assemblée nationale dans son discours transmis à l’APS.

Selon Amadou Mame Diop, ‘’le profil de la Loi de Finances 2024 traduit à la fois les grandes ambitions du président de la République Macky Sall pour le Sénégal et, surtout, sa détermination à poursuivre et à renforcer la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent’’.

Il estime que ‘’la sincérité des prévisions et des projections qui sous-tendent la Loi de Finances 2024 en dit long sur les capacités’’ du Sénégal à ‘’procéder à des anticipations rationnelles et à prendre en compte les risques liés au contexte international et régional’’.

   »croissance de 9,2% en 2024 »

M. Diop a souligné que ‘’la poursuite de la guerre russo-ukrainienne et ses effets, l’émergence d’un nouveau conflit au Moyen-Orient ainsi que l’instabilité et l’insécurité grandissantes au niveau sous-régional, constituent des menaces réelles qui ont été fort justement intégrées dans la conception et l’adoption de la Loi de Finances’’.

Il dit se réjouir du fait que ‘’malgré cet environnement hostile, avec de surcroît, des obstacles à l’accès au financement pour les économies subsahariennes, tels que relevés par le FMI et la persistance de tensions inflationnistes’’, le Sénégal, en 2024, ‘’présentera un profil suffisamment robuste pour assurer à nos braves populations de la résilience, de l’espoir et du mieux-être’’.

Il s’est félicité des perspectives de croissance de 9,2% en 2024 contre 4,1% en 2023 et ‘’surtout’’ de ‘’la réduction du déficit budgétaire dont le niveau (3,9%) se rapprochera de la norme communautaire de l’UEMOA’’.

Pour Amadou Mame Diop, ‘’il est évident, au demeurant, que la réalisation de ces performances nécessitera une mobilisation optimale de ressources internes’’.

C’est pourquoi, il a salué ‘’la pertinence des actions prévues dans le cadre de la Stratégie de Mobilisation des Recettes à Moyen Terme (SRMT) et dont la mise en œuvre, telle que prévue, permettra de respecter tous les critères de convergence macroéconomique’’.

M. Diop s’est dit  »d’autant plus optimiste » qu’il déclare avoir noté que ‘’les objectifs spécifiques visés à travers la mise en œuvre de la loi de Finances sont bien cernés’’.

Il a cité ‘’la promotion de la compétitivité et de la résilience de l’économie ; le développement du capital humain et le bénéfice ou la capture du dividende démographique ; le renforcement de la résilience des populations ; la consolidation de la Gouvernance ; la modernisation de l’Administration et des Services publics’’.

Toutefois, a-t-il fait observer, ‘’l’optimisme et l’espoir que suscitent légitimement les perspectives économiques de notre pays tranchent d’avec la recrudescence du phénomène de l’émigration irrégulière’’.

Il estime qu’il y a ‘’certainement une urgence à vulgariser au sein des populations, notamment en direction de la jeunesse, les performances économiques du pays et les perspectives ainsi que les opportunités y afférentes’’.

Selon Amadou Mame Diop, ‘’il convient de partager, avec toutes les couches de la population, les informations et données sur l’état réel du pays et de son avenir’’.

Pour lui, ‘’nul doute qu’une bonne prise de conscience des opportunités offertes par les potentialités du pays, notamment au profit de la jeunesse, permettrait de renforcer l’espérance et d’endiguer les velléités d’émigration’’.

‘’Dans ce cadre, la Représentation nationale doit jouer un rôle essentiel dans la sensibilisation et l’information du public. Ce qui est du reste consacré par la loi portant Code de Transparence dans la Gestion des Finances Publiques’’, a-t-il dit.

Par ailleurs, le président de l’Assemblée nationale a relevé que la mission constitutionnelle de vote des lois, de contrôle de l’action du gouvernement et d’évaluation des politiques publiques, ‘’nécessite des capacités techniques appropriées’’.

Selon lui, ‘’la complexité des procédures d’élaboration et d’adoption des Lois de finances en est une illustration’’.

 »Macky Sall a impulsé des réformes importantes »

Dès lors, il juge ‘’impératif’’ que l’Assemblée ‘’continue à mettre en œuvre des programmes de renforcement de capacités’’.

Dans son discours, Amadou Mame Diop a réitéré ses ‘’chaleureuses félicitations’’ au président Macky Sall pour ‘’les progrès remarquables qu’il a fait faire au Sénégal par ses réalisations et son leadership’’.

Il a souligné que dans le domaine des finances publiques et du cadre budgétaire, le chef de l’Etat ‘’a impulsé des réformes importantes en vue de la modernisation et de la transparence de la Gestion’’.

M. Diop a cité ‘’l’adoption de la loi portant Code de Transparence dans la Gestion des Finances publiques ; la transposition dans le Droit interne de toutes les autres Directives du nouveau Cadre harmonisé des Finances publiques de l’UEMOA ; la mise en œuvre effective du Budget programme avec le respect strict du calendrier budgétaire ; l’instauration du Débat d’Orientation Budgétaire’’.

En perspective de l’élection présidentielle du mois de février prochain, il a été réitéré ses ‘’souhaits de paix, de concorde, de sécurité et d’une année 2024 prospère pour le pays, les populations et les acteurs de tous bords’’.

‘’En tant que parlementaires, nous avons naturellement une partition importante à y jouer. C’est aussi l’occasion, pour moi, de magnifier, une fois de plus, la grandeur et la clairvoyance du Président Macky Sall qui a pris la décision historique de renoncer à solliciter un nouveau mandat’’, a dit Amadou Mame Diop.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Dialogue National : les premières infos à Diamniadio
Dialogue National : les premières infos à Diamniadio
Abdou Karim Fofana sur le dialogue: "ceux qui ont décidé de ne pas y aller, doivent..."
Abdou Karim Fofana sur le dialogue: "ceux qui ont décidé de ne pas y aller, doivent..."
Dialogue politique : Le président Macky Sall est arrivé à Diamniadio
Dialogue politique : Le président Macky Sall est arrivé à Diamniadio
Parcelles Assainies : Les femmes de BBY se mobilisent pour la victoire du candidat Amadou Ba
Parcelles Assainies : Les femmes de BBY se mobilisent pour la victoire du candidat Amadou Ba