Quatre gardes du corps de Ousmane Sonko arrêtés : Voici les raisons
Quatre gardes du corps de Ousmane Sonko arrêtés : Voici les raisons

Quatre gardes du corps de Ousmane Sonko arrêtés : Voici les raisons

Quatre gardes du corps de Ousmane Sonko arrêtés : Voici les raisons
Copyright © Senemedia.com


Quatre membres de la protection rapprochée du leader de Pastef sont entre les mains des gendarmes de la Brigade de Recherches (BR) de Mbour.
 
Seneweb en sait un peu plus sur l'arrestation de ces gardes du corps de Ousmane Sonko. D'après nos sources, ces derniers étaient en possession d’armes blanches et avaient par-devers eux de fausses cartes professionnelles, lors de leur interpellation par la gendarmerie.
 
3 chefs d'accusation pèsent sur les 4 gardes du corps de Sonko
 
Ces éléments de sécurité qui tentaient de rejoindre Ousmane Sonko, ont terminé leur voyage sur la Petite-côte. Ils ont été placés en garde à vue dans les locaux de la Brigade de Recherches ( BR) de Mbour et sont sous le coup de trois chefs d'accusation, selon des sources de Seneweb proches de l'enquête.
 
Les quatre membres de la garde rapprochée du maire de Ziguinchor sont poursuivis pour détention illégale d'armes blanches, de fausses cartes professionnelles et d'effets militaires.
 
Les mis en cause seront présentés probablement au procureur de la République, mardi prochain, sauf changement de dernière minute.






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Tabaski : 4500 tonnes de déchets ramassées à Dakar, Moussa Balla Fofana avertit…
Tabaski : 4500 tonnes de déchets ramassées à Dakar, Moussa Balla Fofana avertit…
Affrontements à Médina Gounass : Le CUDIS exprime sa désolation et invite les parties en conflit à se ressaisir
Affrontements à Médina Gounass : Le CUDIS exprime sa désolation et invite les parties en conflit à se ressaisir
Conflit foncier à Keur Moussa : Un affrontement évité de justesse
Conflit foncier à Keur Moussa : Un affrontement évité de justesse
Affrontements de Médina Gounass : les têtes commencent à tomber
Affrontements de Médina Gounass : les têtes commencent à tomber