Ousmane Sonko et ses partisans à la Une des quotidiens
Ousmane Sonko et ses partisans à la Une des quotidiens

 Ousmane Sonko et ses partisans à la Une des quotidiens

Ousmane Sonko et ses partisans à la Une des quotidiens
Copyright © Senemedia.com


L’imposant dispositif de sécurité déployé aux abords du domicile de l’opposant Ousmane Sonko, à la Cité Keur Gorgui, à Dakar, les manifestations de ses partisans à la veille de son procès contre le ministre du Tourisme sont les principaux sujets à la Une des quotidiens .

 

‘’Sonko encore isolé dans son domicile’’, selon Libération, notant que le leader de Pastef n’a pas pu sortir de chez lui. Tôt le matin, mercredi, les policiers ont pris quartier devant son domicile avant d’installer des check-point au niveau de la Cité Keur Gorgui’’.

La coalition de l’opposition Yewwi askan wi, dont Pastef est membre, avait appelé à des manifestations et des marches, mardi, mercredi et jeudi, sur toute l'étendue du territoire national, pour dénoncer, entre autres, ‘’les arrestations et détentions arbitraires, l'instrumentalisation de la justice’’.

Mardi, les partisans de Yewwi askan wi ont investi massivement le terrain Acapes des Parcelles Assainies, à Dakar.

Si de nombreux militants de Pastef ont pu manifester, mercredi, à Mbacké (centre), Matam (nord), Kolda et Ziguinchor (sud), à Dakar par ccontre la marche était interdite par le Préfet pour ‘’menaces de troubles à l’ordre public et itinéraire en chantier’’.

Le quotidien EnQuête parle de ‘’régime de fer contre Sonko’’.

‘’Les forces de l’ordre maîtrisent Sonko’’, dit le journal Bës Bi qui écrit : ‘’Comme on s’y attendait, les épisodes de mercredi et de jeudi étaient cruciaux pour juger de la réussite ou l’échec des 3 jours de manifestations annoncés par la coalition Yewwi askan wi. Après une forte mobilisation lors de son meeting de mardi au terrain Acapes des Parcelles Assainies, la première force de l’opposition s’est heurtée à l’impressionnant dispositif de sécurité des forces de l’ordre dans les coins et recoins de la capitale’’. 

‘’En effet, si la marche nationale décrétée dans les 46 départements a été autorisée presque dans toutes les régions, à Dakar, le préfet Mor Talla Tine a opposé une fin de non-recevoir à Ousmane Sonko et Cie pour les motifs de +menaces de troubles à l’ordre public et itinéraire en chantier+’’, ajoute la publication.

Selon Le Quotidien, ‘’l’appel de Ousmane Sonko à ses partisans de se rassembler autour de son domicile, hier, a fait long feu face à la détermination des forces de l’ordre à écarter tout élément pouvant empêcher le leader de Pastef de se rendre, ce jeudi, pour répondre du délit de diffamation’’.

WalfQuotidien note que ‘’contrairement aux autres départements où les manifestants ont déroulé et dénoncé dans le calme les dérives du régime, Dakar a été le théâtre de violents affrontements entre forces de l’ordre et manifestants’’.

Selon L’As, ‘’Dakar retient son souffle’’ avec la reprise, ce matin, du procès pour diffamation opposant Ousmane Sonko au ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang sur l’affaire des 29 milliards du programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC).

A propos de cette affaire judiciaire, Le Témoin note que ‘’l’opposition réunie au sein de la coalition Yewwi askan wi, le parti Pastef en particulier, semble déterminée à tout faire pour sauver Ousmane Sonko d’une inéligibilité pour l’élection présidentielle du 25 février 2024’’.

Ce ‘’rendez –vous’’ judiciaire est ‘’suivi avec intérêts par les forces de sécurité à travers un impressionnant dispositif ‘’, selon L’Observateur qui explique ‘’comment la police et la gendarmerie comptent contenir les velléités de troubles à l’ordre public’’.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Présidentielle : la date proposée par des participants au dialogue national
Présidentielle : la date proposée par des participants au dialogue national
Reprise à huit clos des travaux du dialogue national
Reprise à huit clos des travaux du dialogue national
‘’Leadership et influence des femmes musulmanes’’ : Aïssata Tall Sall distinguée à Kuala Lumpur
‘’Leadership et influence des femmes musulmanes’’ : Aïssata Tall Sall distinguée à Kuala Lumpur
[VIDEO]Macky dit vouloir organiser la présidentielle «avant l’hivernage»
[VIDEO]Macky dit vouloir organiser la présidentielle «avant l’hivernage»