Altercations à la Gare routière de Thiès : Trois chauffeurs interpellés
Altercations à la Gare routière de Thiès : Trois chauffeurs interpellés

Altercations à la Gare routière de Thiès : Trois chauffeurs interpellés

Altercations à la Gare routière de Thiès : Trois chauffeurs interpellés
Copyright © Senemedia.com


Des échauffourées ont éclaté ce lundi matin à la gare routière de Thiès, entre les professionnels du secteur du transport qui respectent le mot d’ordre de grève contre les mesures arrêtées par le gouvernement sur la question des transports routiers et de la sécurité, et leurs collègues qui refusent de se plier et préfèrent se mettre au travail. Des altercations survenues à l’intérieur mais plus aux abords de la gare routière, sur la route de Dakar, occasionnant trois arrestations pour entrave à la liberté de circuler, du coté des contestataires sous l’emprise d’une explosion de colère contre.
 
Le constat, comme l’ont du reste bien noté Mamadou Khadim Bamba Ndiaye, un des responsables de la gare routière et Mayacine Gueye, responsable des chauffeurs de taxi à Thiès, est qu’« aucune voiture n’a fait l’objet de saccage de la part des grévistes qui se refusent de verser dans la violence, donc de faire des casses, dans la caillasse des voitures, aucun accrochage, aucune bagarre, pas de biens d’autrui endommagés, aucun acte de vandalisme ou d’incivisme commis ». Ces chauffeurs disent être descendus dans la rue que pour barrer momentanément la route en vue de sensibiliser certains de leurs collègues «défaillants» sur l’importance de la grève ».
 
« Nous n’avons pas entravé la liberté de circuler mais sommes seulement sortis, pour un instant, le temps de forcer l’arrêt du trafic, immobilisant les Bus-Tata et taxis Jaune-noirs, après six jours de grève, pour parler avec nos collègues chauffeurs qui n’ont pas respecté le mot d’ordre », soulignent Mamadou Bamba Khadim Ndiaye et Mayacine Gueye.
 
Devant les forces de l’ordre qui se sont opposées à tout attroupement sur la voie publique, ces acteurs du transport, plus que jamais déterminés à défendre leur outil de travail, se livrent à des séances de sensibilisation à l’endroit de leurs collègues récalcitrants. Pour Mamadou Gaye, président sortant du regroupement des chauffeurs de la région de Thiès, «le pays est en danger, nous sommes tous sur le qui-vive». Aussi d’inviter les uns et les autres à plus de « sérénité, de quiétude, de calme ».






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Transport : Deux bus de Sénégal Dem Dikk refoulés par la police gambienne
Transport : Deux bus de Sénégal Dem Dikk refoulés par la police gambienne
TRIBUNAL : Des nouvelles de Fadilou Keita et des 15 jeunes de Sonko arrêtés jeudi
TRIBUNAL : Des nouvelles de Fadilou Keita et des 15 jeunes de Sonko arrêtés jeudi
Préparatifs de la visite du président Macky Sall : Le DG de l’ARTP à Thiès pour contrôler la qualité du service
Préparatifs de la visite du président Macky Sall : Le DG de l’ARTP à Thiès pour contrôler la qualité du service
Un homme s'immole par le feu devant le consulat du Maroc à Madrid
Un homme s