Face aux fléaux du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme : Les Centif outillées par le Giaba
Face aux fléaux du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme : Les Centif outillées par le Giaba

Face aux fléaux du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme : Les Centif outillées par le Giaba

Face aux fléaux du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme : Les Centif outillées par le Giaba
Copyright © Senemedia.com


Selon la présidente de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) du Sénégal, le pays est confronté aux fléaux du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme. D'ailleurs, ces derniers temps, beaucoup de cas ont été relayés dans la presse.
 
Conscient que les États font encore face à ces fléaux, le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent (Giaba) en Afrique de l’Ouest outille les présidents des Centif qui sont leurs correspondants régionaux et les membres des groupes sur l’évaluation et la conformité.
 
"Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, ce qu'il faut retenir, c'est qu'il s'agit de crimes transnationaux. Ce qui fait appel à un travail de synergie et de collaboration. Cet atelier vise à voir comment nous pouvons contribuer pour mieux prendre à bras le corps ces deux fléaux et surtout former les chefs de délégation afin qu'ils soient mieux outillés et qu'ils aient plus de connaissances et cela aiderait la région à surmonter cet obstacle qui est le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme", explique M. Edwin W. Harris JR, Directeur général du Giaba.
 
Ainsi, pour la présidente de la Centif/Sénégal, Ramatoulaye Gadio Agne, grâce à cette formation, les présidents des Centif seront bien outillés pour mener une lutte efficace contre ces fléaux. 
 
"Tant qu'existera le monde, il y aura toujours des délinquants. Vous voyez que de jour en jour, le niveau de criminalité financière augmente. Donc, c'est une lutte permanente. Le fait que le Giaba nous outille pour qu'on puisse avoir les armes nécessaires et lutter de façon efficace, c'est vraiment une bonne chose", dit-elle. 
 
Pour le directeur général du Giaba, l'objectif de la rencontre et de renforcer les qualités des discussions pendant l'adoption des rapports d'évaluation mutuelle et des rapports de suivi. Mieux, il s'agit d'appuyer la région dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terroriste et le financement de la prolifération. 






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

4 096,4 milliards de recettes, 5141,9 milliards FCFA de dépenses.. : Les chiffres-clés du Projet de Loi de Finances initiale 2023
4 096,4 milliards de recettes, 5141,9 milliards FCFA de dépenses.. : Les chiffres-clés du Projet de Loi de Finances initiale 2023
Pourquoi il n’y aura pas une baisse du prix du carburant
Pourquoi il n’y aura pas une baisse du prix du carburant
Stabilité financière dans le monde : Le Fmi relève de « nombreuses vulnérabilités »
Stabilité financière dans le monde : Le Fmi relève de « nombreuses vulnérabilités »
Comment l'État du Sénégal a sauvé la Banque régionale des Marchés de la catastrophe
Comment l