Refus de vente des denrées alimentaires : La réaction du directeur du Commerce intérieur
Refus de vente des denrées alimentaires : La réaction du directeur du Commerce intérieur

Refus de vente des denrées alimentaires : La réaction du directeur du Commerce intérieur

Refus de vente des denrées alimentaires : La réaction du directeur du Commerce intérieur
Copyright © Senemedia.com


Le directeur du Commerce intérieur, Omar Diallo, est fort remonté contre les boutiquiers détaillants qui refusent de vendre les denrées de première nécessité comme le sucre, l’huile et le riz aux consommateurs. 
 
En effet, selon Omar Diallo, ces boutiquiers n'ont aucune raison de refuser de vendre ces denrées de grande consommation.
 
"On a constaté qu'il y a des commerçants, surtout les boutiquiers détaillants, qui refusent de vendre les denrées de première nécessité comme le sucre, le riz, l’huile, entre autres, en avançant que ce qu'ils achètent chez les grossistes est trop cher (et) que s'ils revendent ça aux consommateurs, ils ne s'en sortiront pas. Donc, ils ont décidé de ne pas en vendre, pour éviter la perte ou des difficultés. Ça, ce n'est pas normal, d'autant plus que les boutiquiers détaillants et les grossistes ont tous participé à la concertation avant la baisse des prix et ils savaient bel et bien que tout juste après la concertation, l'Etat va procéder à l'application. La communication a bien passé. Ni grossistes ni détaillants ne peuvent dire qu'ils n'ont pas été au courant de cette baisse des prix sur les denrées alimentaires. Et à chaque fois que le gouvernement annonce une baisse, on voit des commerçants qui élèvent la voix pour dire qu'on leur donne le temps d'écouler leurs stocks. On n'impose personne de vendre à perte, parce que tout le monde savait que les prix allaient être baissés et que toutes les dispositions étaient prises. Nous avons fait une démarche inclusive. On n'est plus à l'heure de la concertation, mais plutôt à l'heure d'application. Il faut que les boutiquiers et grossistes respectent les prix fixés, c'est tout. Ce qu'ils avancent comme motif n'est pas valable", a souligné le directeur du Commerce intérieur sur les ondes de la Rfm.






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

La dernière borne de la frontière terrestre sénégalo-malienne posée
 La dernière borne de la frontière terrestre sénégalo-malienne posée
Affaire Fadilou Keita : Les raisons de son arrestation et ce qu'exige Pastef !
Affaire Fadilou Keita : Les raisons de son arrestation et ce qu
Trois faussaires arrêtés : La Douane saisit des produits prohibés d'une contre-valeur de 570 millions F CFA
Trois faussaires arrêtés : La Douane saisit des produits prohibés d
Prison de Sébikhotane : PAPE ALÉ NIANG NE VEUT PLUS RECEVOIR DES VISITES
 Prison de Sébikhotane : PAPE ALÉ NIANG NE VEUT PLUS RECEVOIR DES VISITES