Cyber Africa Forum 2023 : l’économie numérique africaine face aux risques grandissants de cyberattaques
Cyber Africa Forum 2023 : l’économie numérique africaine face aux risques grandissants de cyberattaques

 Cyber Africa Forum 2023 : l’économie numérique africaine face aux risques grandissants de cyberattaques

Cyber Africa Forum 2023 : l’économie numérique africaine face aux risques grandissants de cyberattaques
Copyright © Senemedia.com


La troisième édition du Cyber Africa Forum (CAF) à Abidjan (Côte d’Ivoire), les 24 et 25 avril 2023, avec pour thème « Enjeux, acteurs et partenariats : quelles solutions pour sécuriser la transformation digitale de l’Afrique ? »

 

Prévue pour deux jours, à l’hôtel Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire où plus de 1 500 participants sont attendus , elle permettra « d’aborder la nécessité d’adopter une approche transversale et holistique de la sécurité numérique », a-t-on appris des organisateurs à travers un communiqué.

A travers cette troisième édition, la CAF « souhaite encourager et contribuer à l’augmentation du nombre de partenariats public-privé constitués en la matière et mobiliser l’ensemble des acteurs de ce secteur vers un objectif commun : celui de renforcer la sécurité numérique du continent africain », ont-ils ajouté.

 

L’accélération de la transformation digitale des sociétés africaines suscite l’émergence de nouveaux risques

 

Organisée cette année en partenariat avec le Forum International de la Cybersécurité (FIC), le Cyber Africa Forum, plateforme de référence sur la sécurité et la confiance numérique en Afrique, rassemblera l’ensemble des acteurs qui font la cybersécurité africaine (secteurs public, privé et sociétés civiles) parmi lesquels Huawei, Deloitte, Cybastion ou Orange.

L’accélération de la transformation digitale des sociétés africaines suscite l’émergence de nouveaux risques, contre lesquels nous devons lutter en menant des actions transverses, collectives et multisectorielles. C’est la volonté du Cyber Africa Forum que de se positionner en facilitateur de partenariats, et en agrégateur de solutions. Nous sommes heureux de revenir avec une troisième édition encore plus ambitieuse et remercions nos partenaires pour leur soutien », a précisé Franck Kié, Commissaire Général du Cyber Africa Forum (CAF).

Dans ce sillage, Vincent Riou, Associé Développement International du FIC, a déclaré : “Face à une menace par essence mondialisée, il est désormais crucial de remplacer une vision cloisonnée par une approche holistique de la cybersécurité – en inscrivant cette problématique au coeur de la stratégie et de la gouvernance de chaque organisation et en multipliant les partages d’expérience, débats et collaborations. Il en va de notre capacité à relever le défi de notre sécurité numérique.

Des sous-thématiques

Pour rappel, l’économie numérique africaine pourrait atteindre 180 milliards de dollars d’ici 2025 selon un rapport de Google et la Société financière internationale (IFC), soit 5,2% de son produit intérieur brut (PIB). Cette tendance positive fait néanmoins augmenter le risque de cyberattaques, dont le coût annuel s’élevait à plus de 3,5 milliards de dollars en 2021, soit 10% du PIB.

Plusieurs sous-thématiques seront abordées lors du Cyber Africa Forum 2023, telles que la régulation du cyberespace et les sanctions appliquées à la cybercriminalité ; la coopération internationale dans un contexte de polarisation de la scène géopolitique ; la question de la souveraineté des données numériques et de l’essor du cloud ; les cyber-menaces liés à la démocratisation des crypto-actifs et de la technologie Blockchain, avec son appropriation par les États, etc.

 







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Promovilles : 42 000 emplois créés en 7 ans
Promovilles : 42 000 emplois créés en 7 ans
Une des journaux du jeudi 08 décembre 2022
 Une des journaux du jeudi 08 décembre 2022
Barthélémy Dias nommé PCA
Barthélémy Dias nommé PCA
Affaire Sonko-Adji Sarr : le «capitaine Touré» convoqué par le Doyen des juges
Affaire Sonko-Adji Sarr : le «capitaine Touré» convoqué par le Doyen des juges