Procès : le patron, la bonne et la virginité douteuse
Procès : le patron, la bonne et la virginité douteuse

Procès : le patron, la bonne et la virginité douteuse

Procès : le patron, la bonne et la virginité douteuse
Copyright © Senemedia.com


F. Kao a été relaxé par la juge des flagrants délits du tribunal de grande instance de Mbour. Le sieur avait été accusé par sa bonne de 17 ans, A. Sow, de viol.
 
Le patron avait expliqué que l'aide ménagère avait avalé une arête, et qu’elle suffoquait. En voulant l'aider, il s'est mis derrière la fille pour la secouer. Les faits se sont déroulés vers 2h du matin, entre le salon  et la cuisine. 
 
Des explications battues en brèche par l'aide ménagère qui explique : "Il m'a fait des attouchements dans le salon, puis il m'a retrouvé dans la chambre pour me violer. Sa fille de 9 ans dormait sur le lit sur lequel il me violait. Sa femme se trouvait dans la chambre d'à côté avec leur autre enfant. J'ai essayé de résister mais il m'a menacé de mort "
 
Lors de l'audience, la question de la virginité de la jeune fille fut au cœur des débats. En effet, à l’enquête préliminaire, la jeune fille avait avoué avoir déjà eu des rapports sexuels par le passé dans son village. Puis le jour du procès, elle assure avoir perdu son hymen durant le viol présumé.
 
Une variation qu’elle a tenté d’expliquer : “Lors de l’enquête, j’ai voulu à un moment donné pardonner mon patron. C’est pour cela que j’ai dit avoir déjà entretenu des rapports intimes au village”
 
Le procureur avait requis 2 ans ferme contre F. Kao, mais les juges n'ont pas été convaincus de sa culpabilité. Il a été tout simplement relaxé au bénéfice du doute. 






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Mbour : Elle traite le grand frère de son mari d'homosexuel, qui lui assène un tesson de bouteille
Mbour : Elle traite le grand frère de son mari d
Prostitution et défaut de carnet sanitaire : Une étudiante rencontre un client insatiable qui l'agresse
Prostitution et défaut de carnet sanitaire : Une étudiante rencontre un client insatiable qui l
Un "frère" de Adamo menace de partager les images obscènes d'une femme mariée
Un "frère" de Adamo menace de partager les images obscènes d
Insolite à Ndamatou : Deux imams ont failli en venir aux mains
Insolite à Ndamatou : Deux imams ont failli en venir aux mains