Législatives : « Yewwi et Wallu sont disqualifiés pour parler de fraude électorale »
Législatives : « Yewwi et Wallu sont disqualifiés pour parler de fraude électorale »

 Législatives : « Yewwi et Wallu sont disqualifiés pour parler de fraude électorale »

Législatives : « Yewwi et Wallu sont disqualifiés pour parler de fraude électorale »
Copyright © Senemedia.com


Dans un post publié sur sa page Facebook, l’ancien ministre-conseiller, Moustapha Diakhaté estime que Yewwi et Wallu sont disqualifiés pour parler de fraude électorale. Pour lui, les Législatives du 31 juillet 2022 ont été l’occasion pour ces Coalitions de faire figurer le Sénégal dans le Livre Guinness des records de la malhonnêteté et de la tromperie électorales.

« Avec le mixage illégal de leurs listes, elles ont violé les principes d’intégrité et de loyauté entre les listes de candidatures concurrentes. Les victoires obtenues par Yewwi et sa concubine Wallu sont le fruit de la roublardise et de l’escroquerie politicienne. Ce qu’elles ont fait est inédit. Aucune démocratie au monde n’a généré des politiciens aussi malhonnêtes que ceux de Yewwi et Wallu pour oser tenter une telle supercherie électorale », déclare Moustapha Diakhaté.

Selon lui, après « l’épisode des ordonnances de 1993, le Pds vient encore une fois d’être impliqué dans une grande entreprise d’escroquerie électorale ».

Trente ans après le code consensuel, personne ne pouvait imaginer que le Sénégal serait encore victime d’une si grossière fraude électorale. Avec la Loi Kéba Mbaye, le Sénégal était entré dans l’ère des saines démocraties où la fraude électorale était réduite à sa plus simple expression.

« Avec leur inconduite malsaine, Yewwi et Wallu viennent d’attenter gravement les acquis d’élections honnêtes et régulières grâce au Code électoral consensuel de 1992 », ajoute-t-il.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Clash Barth-Babacar Fall : Khalifa Sall livre son point de vue
Clash Barth-Babacar Fall : Khalifa Sall livre son point de vue
Assemblée nationale : la «député jongoma» règle ses comptes
Assemblée nationale : la «député jongoma» règle ses comptes
Réplique des députés Bby : « AU NOM DE QUOI MIMI PENSE QUE LE PERCHOIR LUI EST RÉSERVÉ ? »
 Réplique des députés Bby : « AU NOM DE QUOI MIMI PENSE QUE LE PERCHOIR LUI EST RÉSERVÉ ? »
3e mandat : Mame Mbaye Niang répond à Mimi Touré…
 3e mandat : Mame Mbaye Niang répond à Mimi Touré…