Législatives : Antoine Diome et ses services félicités
Législatives : Antoine Diome et ses services félicités

Législatives : Antoine Diome et ses services félicités

Législatives : Antoine Diome et ses services félicités
Copyright © Senemedia.com


Les observateurs internationaux, la société civile et la Commission électorale nationale autonome ont salué la bonne organisation des Législatives de dimanche ainsi que la fiabilité du système électoral sénégalais. Ces notes de satisfaction ont poussé le Président Macky Sall à adresser ses félicitations au ministre de l’Intérieur et ses collaborateurs.

Le gouvernement s’est réuni hier, mercredi, au Palais, autour du chef de l’Etat. C’était le premier Conseil des ministres après les législatives de dimanche. Au cours de la rencontre, le Président Macky Sall a salué «la crédibilité de notre système électoral et l’exemplarité de la démocratie sénégalaise». Dans la foulée, il a adressé ses félicitations au maître d’œuvre de l’organisation du scrutin, le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome.

Ces félicitations concernent également «les autorités administratives (gouverneurs, préfets et sous-préfets), la Direction générale des élections, la Commission électorale nationale autonome, les forces de défense et de sécurité et la presse (audiovisuelle et en ligne) pour l’excellente organisation et la couverture du scrutin».

Satisfecit général
 
Avant le chef de l’Etat, les observateurs internationaux, la société civile et la Commission électorale nationale autonome (CENA) ont, en chœur, salué la qualité de l’organisation des Législatives.

La mission des experts électoraux de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC)a relevé un scrutin «libre, démocratique, transparente» et conforme «aux normes et standards internationaux régissant la tenue d’élections crédibles en Afrique».

Le Collectif des organisations de la société civile pour les élections (COSCE) a remercié «les autorités et particulièrement les organes de gestion des élections pour la disponibilité dont ils ont fait montre, l’esprit d’écoute et la collaboration qui ont facilité le travail».

La CENA, pour sa part, a déclaré dans un communiqué que les opérations se sont déroulées «de façon globalement satisfaisante et dans une atmosphère calme et sereine».

Face à la presse, mardi dernier, les chefs de mission d’observation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union africaine (UA) et de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ont abondé dans le même sens.

«La mission a noté le caractère paisible et transparent du scrutin et la bonne maîtrise des procédures de vote», a souligné le chef des experts de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo. Bernand Makuza, son homologue de l’UA, de renchérir : «Le scrutin s’est déroulé dans un climat pacifique et calme, sans aucun incident.» La chef de la délégation de l’OIF d’ajouter : «D’une manière générale, le vote s’est déroulé dans le calme et la sérénité, conformément aux prescriptions du Code électoral.»

«Les tribunaux départementaux réceptionnent les Pv signés par les représentants de l’opposition»


Malgré ces notes de satisfaction d’organismes non étatiques et indépendants, l’opposition affirme que le pouvoir prépare une fraude, notamment dans le Nord du pays, histoire d’avoir une majorité à l’Assemblée nationale que ne lui procurerait pas le verdict des urnes.

Une sortie déplorée par le Club des amis d’Antoine Diome. «Ces opposants d’une mauvaise foi manifeste accusent Monsieur Diome de trafiquer des procès-verbaux sortis des bureaux de vote des élections législatives du 31 juillet 2022. Il faut juste rappeler (…) que Monsieur le ministre de l’Intérieur n’est pas le destinataire de ces procès-verbaux, mais plutôt les tribunaux», précise ces derniers dans des propos repris dans les colonnes de Libération de ce jeudi.

Les amis du ministre de l’Intérieur poursuivent : «Nous tenons à leur rappeler, puisqu’ils le savent mieux que quiconque, que ce sont les tribunaux départementaux qui réceptionnent les procès-verbaux signés par leurs représentants. Qu’en aucun moment de cette procédure, jusqu’à la proclamation des résultats, le ministère de l’Intérieur n’est concerné ou a le pouvoir d’intervenir.»

Ils ajoutent : «Ces leaders doivent savoir que s’il était possible de truquer des élections dans ce pays, la coalition de la mouvance présidentielle n’allait pas perdre des villes aussi importantes que Dakar, Pikine ou Mbacké.»

Les amis de Antoine Diome pointent les «contrevérités» des leaders de Yewwi Askan Wi d’autant que, soulignent-ils, «tous les observateurs, surtout internationaux, ont salué la bonne tenue de ces élections législatives avec une organisation parfaite». Ils rappellent : «C’est dans ce sens qu’ils ont vivement félicité Monsieur Antoine Diome, ministre de l’Intérieur, et ses services pour la bonne organisation du scrutin du 31 juillet dernier.»






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Mamadou Talla et Cie dénoncent les accusations de Yaw : « UN FALLACIEUX ET IMAGINAIRE BOURRAGE DES URNES »
Mamadou Talla et Cie dénoncent les accusations de Yaw : « UN FALLACIEUX ET IMAGINAIRE BOURRAGE DES URNES »
Législatives : « Yewwi et Wallu sont disqualifiés pour parler de fraude électorale »
 Législatives : « Yewwi et Wallu sont disqualifiés pour parler de fraude électorale »
La réponse du président de la Cena à Déthié Fall !
La réponse du président de la Cena à Déthié Fall !
Législatives : la réaction de Macky Sall après l'annonce des résultats provisoires
Législatives : la réaction de Macky Sall après l