L’élève de Terminale vole des bijoux d’une valeur de 40 millions et se paie de la drogue
L’élève de Terminale vole des bijoux d’une valeur de 40 millions et se paie de la drogue

 L’élève de Terminale vole des bijoux d’une valeur de 40 millions et se paie de la drogue

L’élève de Terminale vole des bijoux d’une valeur de 40 millions et se paie de la drogue
Copyright © Senemedia.com


Après avoir volé les bijoux en or, d’une valeur de quarante millions de FCFA de sa défunte mère, M.Guèye,18 ans, les vend à 900 mille FCFA au marché Sandaga pour s’acheter de la drogue. Hier,le bijoutier-receleur Ibra Guèye a été jugé. Il risque un an de prison ferme.

En effet la première fois qu’il a fait face à une juridiction pénale, c’était pour une affaire d’homicide involontaire .La deuxième fois, il a été jugé pour coups et blessures volontaires (Cbv).Hier,il a comparu pour une autre  chose. Une affaire de recel.

Le bijoutier du marché Sandaga a acheté des bijoux d’une valeur de quarante millions de FCFA à la modique somme de 900 mille francs auprès de M.Guèye,un jeune de 18 ans qui a volé les bijoux en or de sa défunte mère.

 

Se proclamant seul héritier de sa maman ,il a, dans le courant du mois de mars, fugué de sa maison. Son père, partie civile dans la cause, raconte les faits. Ibrahima Guèye explique que son fils a emporté des bijoux de sa défunte mère : une montre et un bracelet en or. Accompagné de son mai, FB, il s’est rendu chez le bijoutier-receleur, établi au marché Sandaga.

L’élève en classe de Terminale lui fait croire avoir hérité lesdits bijoux de sa mère. Après concertation, ils se sont mis d’accord sur un prix.Le 28 mars, le garçon revient à la charge. Avec lui, il avait sept montres, dont cinq pour hommes et deux pour femmes ,toutes en cuir, serties d’or. A la suite de son forfait, il retourne chez le prévenu et lui brade la totalité des bijoux à 900 mille FCFA.

Au cours de l’enquête, il est ressorti des déclarations que le jeune homme a utilisé l’argent pour s’acheter de la drogue. Après des jours de cavale ,il est retrouvé au niveau des deux voies de Liberté 6.Quant au prévenu ,il est arrêté le 4 avril 2021.Dans son réquisitoire, le parquet a requis un an de prison ferme. La défense quant à elle, a plaidé la clémence. L’affaire est mise en délibérée le 29 juillet, renseigne l’Observateur.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Mbour : resté sept mois sans salaire, il sectionne un doigt de son patron
Mbour : resté sept mois sans salaire, il sectionne un doigt de son patron
Procès : le patron, la bonne et la virginité douteuse
Procès : le patron, la bonne et la virginité douteuse
Le patron, l’aide-ménagère et le “viol” dans la chambre des enfants
Le patron, l’aide-ménagère et le “viol” dans la chambre des enfants
Toubab Dialaw : l’insoutenable récit de la fille de 17 ans violée «à quatre reprises» par son père
Toubab Dialaw : l’insoutenable récit de la fille de 17 ans violée «à quatre reprises» par son père