Mbour : Le charretier brandit un coupe-coupe pour se bagarrer avec les policiers
Mbour : Le charretier brandit un coupe-coupe pour se bagarrer avec les policiers

 Mbour : Le charretier brandit un coupe-coupe pour se bagarrer avec les policiers

Mbour : Le charretier brandit un coupe-coupe pour se bagarrer avec les policiers
Copyright © Senemedia.com


Intercepté sur l’axe Sandiara-Mbour, par des éléments du commissariat de la capitale de la petite côte, A.Tall a d’abord tenté d’échapper aux limiers avant de se raviser que c’était impossible.

C’est en ce moment alors qu’il a brandi son coupe-coupe pour en découdre avec eux. Mais de guerre lasse,il fût neutralisé par les flics qui le conduisent au commissariat.

Ces derniers ont également mis la main sur sa marchandise où étaient dissimulés 21kilogrammes de chanvre indien. Face aux limiers, le mis en cause soutient mordicus qu’il a été engagé par un certain O.Sow se trouvant à Mbour.

C’était le 28 juillet 2017.Poursuivi pour association de malfaiteurs et trafic interne de chanvre indien, A.Tall avait été placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt et de correction de Thiès. Jugé ,hier mardi 19 juillet 2022 ,par la chambre criminelle de grande instance de la capitale du rail,il a totalement changé de discours.

Arguant  qu’il ne savait pas que le sac que 0.Sow lui avait remis contenait de la drogue qu’il n’aurait jamais vue au monde. Si le représentant du ministère public a requis l’acquittement, l’avocat général lui a requis 10 ans de réclusion criminelle. L’affaire est mise en délibéré pour être vidée le 14 novembre 2022, note l’Observateur.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Mbour : resté sept mois sans salaire, il sectionne un doigt de son patron
Mbour : resté sept mois sans salaire, il sectionne un doigt de son patron
Procès : le patron, la bonne et la virginité douteuse
Procès : le patron, la bonne et la virginité douteuse
Le patron, l’aide-ménagère et le “viol” dans la chambre des enfants
Le patron, l’aide-ménagère et le “viol” dans la chambre des enfants
Toubab Dialaw : l’insoutenable récit de la fille de 17 ans violée «à quatre reprises» par son père
Toubab Dialaw : l’insoutenable récit de la fille de 17 ans violée «à quatre reprises» par son père