Expédition punitive à Keur Massar : des malfaiteurs aspergent d'acide un "indic" de la police et saccagent les domiciles d'un émigré et d'un délégué de quartier
Expédition punitive à Keur Massar : des malfaiteurs aspergent d'acide un "indic" de la police et saccagent les domiciles d'un

Expédition punitive à Keur Massar : des malfaiteurs aspergent d

Expédition punitive à Keur Massar : des malfaiteurs aspergent d'acide un "indic" de la police et saccagent les domiciles d'un
Copyright © Senemedia.com


L'arrestation de la bande du caïd Khadim relayée par L'Observateur dans sa parution du lundi 27 juin dernier, cache en réalité un autre fait majeur commis par ce même groupe de malfaiteurs.

En effet, quelques jours avant qu'ils ne soient alpagués par la gendarmerie de Keur Massar, Khadim et ses acolytes s'étaient attaqués violemment à un spécialiste de la protection rapprochée.

 

 

D’après les sources du journal, ils accusent ce dernier, du nom de Serigne Saliou Diop communément appelé Baye Fall, de les dénoncer régulièrement auprès de la police et de la gendarmerie.

Désormais, celui que tout le monde connaît à Keur Massar, en tant que principal animateur du comité de vigilance, circule avec un visage complètement défiguré après avoir été aspergé d'acide par le gang de Khadim.

Se croyant, apparemment, en territoire conquis, ils ont saccagé le domicile d'un émigré du nom de M. L. Sène. Même décapitée, la bande a encore récidivé, il y 48 heures, en mettant à sac la maison du chef de quartier qu'ils soupçonnent de collaborer avec la police de Malika et la gendarmerie de Keur Massar.

 

 







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Mbour : resté sept mois sans salaire, il sectionne un doigt de son patron
Mbour : resté sept mois sans salaire, il sectionne un doigt de son patron
Procès : le patron, la bonne et la virginité douteuse
Procès : le patron, la bonne et la virginité douteuse
Le patron, l’aide-ménagère et le “viol” dans la chambre des enfants
Le patron, l’aide-ménagère et le “viol” dans la chambre des enfants
Toubab Dialaw : l’insoutenable récit de la fille de 17 ans violée «à quatre reprises» par son père
Toubab Dialaw : l’insoutenable récit de la fille de 17 ans violée «à quatre reprises» par son père