TRIBUNAL DE THIES : « Ce que risque le maitre coranique A. Kama qui … »
TRIBUNAL DE THIES : « Ce que risque le maitre coranique A. Kama qui … »

TRIBUNAL DE THIES : « Ce que risque le maitre coranique A. Kama qui … »

TRIBUNAL DE THIES : « Ce que risque le maitre coranique A. Kama qui … »
Copyright © Senemedia.com


Le maître coranique A. Kama risque 10 ans ide prison ferme. Gérant d'un «daara» à Mbour, il est accusé d'avoir violé son élève T. Ngom, une fille âgée de 10 ans. Les faits ont eu lieu en 2019. C'est la mère de la victime qui a été alertée par son voisin Sidibé qui lui a fait part des rumeurs sur une éventuelle relation sexuelle entre sa fille et le maître coranique. A la maison, elle a demandé à sa fille T. Ngom de lui apporter des éclaircissements sur ces rumeurs.

Cette dernière va vite avouer en lui faisant savoir que son maitre coranique l'a violée à plusieurs reprises. Pour poursuivre cette affaire en Justice, la dame a conduit sa fille à l'hôpital de Grand Mbour pour les besoins d'une consultation. Et les résultats  du médecin font état d'un hymen  toujours intact, mais qu'elle a subi des attouchements sexuels. Munie d'un certificat médical, la mère de la fille est allée à la gendarmerie porter plainte contre le maître coranique. Arrêté pour pédophilie, attentat à la pudeur et viol sur une mineure de 10 ans, A. Kama est déféré avant d'être jugé en première instance par la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Thiès. Déclaré coupable et condamné à 10 ans d'emprisonnement ferme, le maître coranique a interjeté appel. Il est jugé à nouveau hier par la Chambre criminelle d'appel de Thiès. Devant la barre, A. Kama a encore rejeté les accusations. Il a dit n'avoir jamais entretenu des relations sexuelles avec la fille qui est son élève. Mais la plaignante T. Ngom a maintenu ses accusations, soutenant que son maitre coranique l'a violée à plusieurs reprises. Poursuivant, elle a ajouté qu'elle ne parvient même pas à savoir le nombre de fois que son maitre coranique a couché avec elle. Avocat du prévenu, Me Sène a pensé que les accusations de la fille sont infondées. Pour lui, le maitre coranique ne peut pas coucher à plusieurs reprises avec la fille T. Ngom sans  que cette dernière ne perde sa virginité. Fort de ce constat, il a plaidé la relaxe purement et simplement de son client. Satisfait de la  décision du juge de première instance, le procureur de la République a requis la  confirmation de la peine d'emprisonnement de 10 ans ferme. L'affaire est mise en délibérée pour être vidée le 17 fevrier 2022.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Mbour : Pour du vin, elle attrait son copain au tribunal
Mbour : Pour du vin, elle attrait son copain au tribunal
Ouakam : Un Mbacké-Mbacké grugé de plus de 6 millions
 Ouakam : Un Mbacké-Mbacké grugé de plus de 6 millions
«Tajabone, Tousngueul (khôl), bol renversé, tiéré… » : Ces traditions perdues de la Tamkharite
 «Tajabone, Tousngueul (khôl), bol renversé, tiéré… » : Ces traditions perdues de la Tamkharite
Tambacounda : Un vaste réseau de malfaiteurs démantelé par la SR de gendarmerie
Tambacounda : Un vaste réseau de malfaiteurs démantelé par la SR de gendarmerie