Propos de Patrice Evra : « Il y a au moins deux joueurs par club qui sont homosexuels... »
Propos de Patrice Evra : « Il y a au moins deux joueurs par club qui sont homosexuels... »

Propos de Patrice Evra : « Il y a au moins deux joueurs par club qui sont homosexuels... »

Propos de Patrice Evra : « Il y a au moins deux joueurs par club qui sont homosexuels... »
Copyright © Senemedia.com


Dans un entretien avec des lecteurs du « Parisien », ce mercredi, à l'occasion de la sortie en France de son autobiographie « I love this game », l'ancien latéral gauche et capitaine des Bleus Patrice Evra s'est exprimé sur divers sujets, des moeurs dans le foot à l'attaquant du PSG Kylian Mbappé en passant par le viol qu'il a subi adolescent.

Dans un entretien avec des lecteurs du Parisien, ce mercredi, à l'occasion de la sortie en France de son autobiographie « I love this game », Patrice Evra s'est exprimé sur divers sujets, des moeurs dans le foot à l'attaquant du PSG Kylian Mbappé en passant par le viol qu'il a subi lorsqu'il était adolescent.

L'ancien latéral gauche et capitaine des Bleus est revenu sur ce drame personnel qu'il a longtemps couvert : « J'avais 13 ans et je suis resté avec ce poids toute ma vie. À l'âge de 24 ans, quand je jouais encore à Monaco, la police m'a appelé et m'a dit : '' Monsieur Evra, est-ce que cet homme a commis des attouchements sur vous ? '' J'ai dit non. [...] Je me suis senti lâche. J'avais honte. Je pensais plus à ma notoriété, à ce que les gens allaient penser. Ce qui a été le déclic, c'est [...] Margaux, la femme de ma vie, qui a réussi à enlever cette toxique masculinité en moi. Je bloquais toutes mes émotions. [...] Un soir, on regardait une émission sur les pédophiles et là, elle a vu mon visage se serrer [...] Tout est sorti d'un coup [...] Il faut dénoncer, même si ça vient de ta famille et que tu peux envoyer ton père en prison [...] Sinon, tu vas vivre avec ce traumatisme. »

« Il y a au moins deux joueurs par club qui sont homosexuels. Mais dans le foot, si tu le dis, c'est fini »


Interrogé sur divers sujets de société, il a évoqué la difficulté à admettre l'homosexualité dans le foot : « Dans le monde du foot, c'est simple, tout est fermé. Quand j'étais en Angleterre, ils ont fait venir une personne pour parler de l'homosexualité à l'équipe. Certains de mes coéquipiers ont dit : '' C'est contre ma religion, s'il y a un homosexuel dans ce vestiaire, il doit dégager du club '', etc. À ce moment-là, j'ai dit : '' Tout le monde la ferme. Vous vous rendez compte ? '' Moi, j'ai joué avec des homosexuels. Ils se sont ouverts à moi, parce qu'ils ont peur d'en parler sinon. Il y a au moins deux joueurs par club qui sont homosexuels. Mais dans le foot, si tu le dis, c'est fini. »

Evra a également livré son opinion sur l'attaquant des Bleus et du PSG Kylian Mbappé : « Il possède une bonne éducation. J'aimerais voir Kylian déraper. Je le trouve trop formaté. Je l'adore, mais il est trop clean et ça cache quelque chose. Quand je l'entends parler, j'ai l'impression d'entendre un politicien. Sur le terrain, j'espère qu'il pensera à l'équipe et non à ses objectifs personnels parce que la star, c'est l'équipe, et pas seulement un seul joueur. »

Par ailleurs, il a souligné la difficulté pour les jeunes à se retrouver dans la lumière : « Tu n'as rien et d'un seul coup, tu te retrouves avec tout cet argent. Ils ne sont pas prêts psychologiquement [...] Tu as beaucoup de gens autour de toi, quand tu sors... Il y a des joueurs du PSG qui se font racketter, ils vont dans des restaurants où des gens leur disent : '' Tu payes l'addition ou on te casse les jambes. '' On parle toujours de Marseille, mais tu sais combien de joueurs de Paris sont terrorisés à l'idée d'aller manger dehors ? »






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Sénégal : la réponse piquante d’Aliou Cissé au président de Naples
Sénégal : la réponse piquante d’Aliou Cissé au président de Naples
Afrobasket U18 : le Sénégal réalise la passe de 3
Afrobasket U18 : le Sénégal réalise la passe de 3
Max Mbargane, expert en lutte : » Gris a misé sur la bagarre, Balla a privilégié enfin le corps-à-corps »
 Max Mbargane, expert en lutte : » Gris a misé sur la bagarre, Balla a privilégié enfin le corps-à-corps »
Balla Gaye 2 : « J’AI COMMIS DES ERREURS »
Balla Gaye 2 : « J’AI COMMIS DES ERREURS »