Équateur: mobilisation populaire autour de la hausse des prix des carburants
Équateur: mobilisation populaire autour de la hausse des prix des carburants

Équateur: mobilisation populaire autour de la hausse des prix des carburants

Équateur: mobilisation populaire autour de la hausse des prix des carburants
Copyright © Senemedia.com


Indigènes, syndicats ouvriers, étudiants et professeurs se sont mobilisés, ce mardi 26 octobre, contre la politique économique du gouvernement équatorien et en particulier contre la hausse des prix des carburants, pourtant suspendue il y a quelques jours par le président Guillermo Lasso. Des affrontements ont éclaté dans la capitale et dans la région andine.

 

Après un début de manifestation tranquille dans le centre historique de Quito, des incidents ont éclaté lorsque des membres d’un groupe guévariste ont essayé de forcer les barrages protégeant les accès du palais présidentiel. Sur la place de Santo-Domingo, ils ont lancé des pavés sur les forces de l’ordre qui ont répliqué à coup de gaz lacrymogène.

 

Angel Sánchez, président du Front Unitaire des Travailleurs a confirmé la principale demande des manifestants : « Nous exigeons la dérogation de la hausse du prix des carburants qui affecte le peuple équatorien. Ce gouvernement dit être celui des retrouvailles et bien qu’il se rencontre avec le peuple ».

Pierres, arbres et camions

Les indigènes, quant à eux, ont utilisé pierres, arbres et camions pour bloquer les principales routes de la région andine, notamment à Salcedo et entre Cayambe et Ibarra. Le président de la Confédération des nationalités indigènes de l’Équateur, Leonidas Iza, s’en est félicité : « Le peuple s’est soulevé. Dans chaque province, il y a au moins 5 ou 6 points de blocage sur les routes ».

Le porte-parole du gouvernement Carlos Jijón a lui minimisé l’ampleur des manifestations : « Environ 6 routes ont été fermées dans tout le pays lors de cette grève essentiellement rurale et de faible intensité ». Les manifestants ont indiqué que le mouvement continuerait tant que les prix des carburants n’auront pas été revu à la baisse.

Avec RFI







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Libye : La candidature de Seif al-Islam Kadhafi validée
Libye : La candidature de Seif al-Islam Kadhafi validée
Ukraine: à Kiev, des civils s'organisent en bataillons en prévision d'une invasion russe
Ukraine: à Kiev, des civils s
Violences au Burkina Faso : L’ONU hausse le ton !
Violences au Burkina Faso : L’ONU hausse le ton !
Près de 183 millions de personnes auront besoin de l’aide d’urgence de l’ONU en 2022, un record
Près de 183 millions de personnes auront besoin de l’aide d’urgence de l’ONU en 2022, un record