Il viole et étrangle à mort 3 femmes piégées sur une appli de rencontres : 160 ans de prison
Il viole et étrangle à mort 3 femmes piégées sur une appli de rencontres : 160 ans de prison

Il viole et étrangle à mort 3 femmes piégées sur une appli de rencontres : 160 ans de prison

Il viole et étrangle à mort 3 femmes piégées sur une appli de rencontres : 160 ans de prison
Copyright © Senemedia.com


Khalil Wheeler-Weaver, âgé de 25 ans, a comparu devant une cour de justice aux Etats-Unis pour le viol et le meurtre de trois femmes et l’agression sexuelle et tentative de meurtre d’une quatrième victime.

 

Les faits se sont déroulés entre août et novembre 2016 dans le Comté d’Essex, dans le New-Jersey.

Sarah Butler, étudiante 20 ans, a disparu alors qu’elle était rentrée chez elle pour Thankgsiving. Son corps sera découvert sous des branchages dans la réserve d’Eagle Rock.

La victime a été violée puis étranglée avec son pantalon.

Robin West, une jeune femme de 19 ans, avait été vue pour la dernière fois montant à bord d’une voiture.

Son cadavre carbonisé sera retrouvé dans une maison abandonnée en feu. Un mois plus tard, c’est le corps sans vie de Joanne Brown, 33 ans, qui a été découverte elle aussi dans une maison abandonnée.

Les amis de Sarah Butler ont enquêté de leur côté et ont compris que le serial-killer utilisait une application de rencontres. Avec la police, ils ont créé un faux profil sur Internet attirant ainsi Khalil Wheeler-Weaver dans un piège.

Un rendez-vous sexuel a été pris avec le suspect. Lorsqu’il s’est présenté à ce faux rencard, il a été cueilli par les forces de l’ordre.

Une quatrième victime, qui avait réussi à échapper à son ravisseur après avoir été violée, a témoigné à la barre :

«Ma vie est différente. Je ne porte plus de maquillage, je n’ai plus d’amis. Je suis tout le temps paranoïaque. Mais je suis heureuse d’être encore ici. J’espère que vous ne lui montrerez aucune pitié, parce qu’il ne montre aucun remords».

L’accusé a été condamné à 160 ans de prison.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Un dinosaure à la tribune de l'ONU pour exhorter le monde à «ne pas choisir l'extinction»
Un dinosaure à la tribune de l
Équateur: mobilisation populaire autour de la hausse des prix des carburants
Équateur: mobilisation populaire autour de la hausse des prix des carburants
Quatre présumés jihadistes arrêtés au nord du Bénin
Quatre présumés jihadistes arrêtés au nord du Bénin
Gouvernement de transition en Guinée : La vague de nominations du président Mamady Doumbouya se poursuit
Gouvernement de transition en Guinée : La vague de nominations du président Mamady Doumbouya se poursuit