Fatoumata Ndiaye (Fouta Tampi) : "Je vais porter plainte contre… Les menaces de mort… Mon engagement pour le Fouta et Macky Sall…"
Fatoumata Ndiaye (Fouta Tampi) : "Je vais porter plainte contre… Les menaces de mort… Mon engagement pour le Fouta et Macky S

Fatoumata Ndiaye (Fouta Tampi) : "Je vais porter plainte contre… Les menaces de mort… Mon engagement pour le Fouta et Macky Sall…"

Fatoumata Ndiaye (Fouta Tampi) : "Je vais porter plainte contre… Les menaces de mort… Mon engagement pour le Fouta et Macky S
Copyright © Senemedia.com


Accusée depuis quelques jours d'avoir reçu une importante somme d'argent, une villa et deux voitures de la mouvance présidentielle, la coordinatrice du mouvement Fouta Tampi, Fatoumata Ndiaye brise le silence. Dans une interview exclusive qu'elle a accordée à Dakaractu, Fatoumata Ndiaye balaie d'un revers de main les accusations portées sur sa personne et annonce une plainte contre ses accusateurs. À qui veut l'entendre, Fatoumata Ndiaye précise que son engagement pour le Fouta reste intact. Toutefois, elle précise que son appartenance à la mouvance présidentielle précède sa mise en place du mouvement Fouta Tampi et à chaque fois qu'elle constatera que le Fouta est laissé en rade par le régime actuel, elle mènera le combat que cela demandera. Fatoumata Ndiaye met également en garde toutes ces personnes qui profèrent des menaces de mort contre sa personne.
 
Je ne suis pas une opposante, encore moins un ennemi du président Macky Sall
 
Le Sénégal est un pays difficile à vivre. Parce que les gens ne voient que leurs intérêts dans leurs positions. Cela dit, hier lorsque je sacrifiais ma vie afin de combattre pour les intérêts du Fouta, tout le monde disait bravo. Quand je jetais des pierres dans le jardin du président, tout le monde applaudissait. Maintenant, quand on combat quelque chose et quelques temps après, on constate que des efforts sont initiés pour résoudre ses difficultés, est-ce qu'on n'a pas le droit d'apprécier cela aussi ?
 
C'est effectivement ce que j'ai fait. J'ai dit que le président est en train de faire des efforts dans le Fouta. Et je peux dire que c'est grâce à notre engagement que les travaux de bitumage de la route du Dandé Mayo (Nawel à Dembacani) ont commencé aujourd'hui, par la construction d'une piste qui sera entièrement goudronnée à partir du mois de janvier. Le ministre Mansour Faye, (je vais citer directement son nom), m'a appelée et on a discuté. Il m'a appelée et m'a fait savoir que je fais partie de la famille du président de la République. Vérité absolue répondis-je. Avant de lui rétorquer : le président doit faire quelque chose pour les populations. Car les premières pluies ont causé le premier accident dans cette zone.
 
En plus nous voulons en urgence, la construction de la route de Nawel-Dembacani. C'est ainsi que le ministre Mansour Faye a appelé le directeur de l'Ageroute pour demander le démarrage en urgence de la construction de la route du Dandé Mayo. Et automatiquement, quatre jours après on a constaté le démarrage des travaux de reconstruction de cette voie. Ce qui est à saluer non? Ou bien nous n'avons pas le droit de saluer cela ? Ou est-ce que encore je n'ai pas le droit de constater que les travaux ont commencé pour m'en féliciter ? Il y a des acquis et d'autres choses nous manquent aussi, est-ce que cela doit causer un problème ? Mais les sénégalais confondent souvent deux choses. D'abord, je ne suis pas un opposant et en deuxième lieu, le président Macky Sall n'est pas mon ennemi. Il y a quelque chose dont les populations du Fouta ont besoin et il ne l'a pas fait, nous avons porté le combat pour que ces doléances soient satisfaites. C'est ainsi qu'est né le mouvement Fouta Tampi.
 
Argent, villas et voiture, je porterai plainte contre…
 
Ce membre du mouvement Fouta Tampi, Baye Niass qui a dit que le ministre de l'intérieur Antoine Félix Diome m'a donné de l'argent, une villa et deux voitures, je lui suggère aujourd'hui jeudi de sortir les preuves d'une telle allégation. Sinon, je te jure que demain je vais porter plainte contre lui. Ce n'est pas une question de rejeter ces allégations, mais je vous dis que c'est une pure contre-vérité.
 
Ce Baye Niass, qui a annoncé cela, je lui demande de sortir toutes les preuves. S'il ne le fait pas, je vais porter plainte contre lui. L'autre chose, la voiture que j'ai à ma disposition, je t'enverrai la décharge pour l'achat de cette voiture et le montant que je dois à Babacar, le propriétaire de la voiture. Et même si vous le voulez je vous donne son numéro de téléphone pour aller le voir et l'interviewer.
 
Ceux qui me menacent de mort, je les attends de pieds fermes !
 
En plus de cela, ceux-là qui profèrent des menaces de mort contre ma personne, je les attends de pied ferme. Lorsque je menais mon combat jusqu'à marquer mon empreinte ici au Sénégal et un peu partout dans la diaspora, je savais bien ce qui m'attendait et je sais ce dont nous avons besoin et là où nous devions aller. Baye Niass si c'est parce que c'est un militant du Pastef, qu'il réagit ainsi, on verra bien. Si vous voulez, je vous envoie les messages de menaces de mort et là présentement j'attends mes avocats pour tracer la conduite à tenir, je vais porter plainte.
 
Mon engagement pour le Fouta reste intact…
 
Je suis une femme de principe, lorsque je m'engageais pour le Fouta, il n'y avait personne. Moi, Fatoumata Ndiaye, j'étais une militante de l'APR, et j'ai constaté que le président n'a pas beaucoup fait pour le Fouta, donc je me devais de le dénoncer, ou le combattre pour l'intérêt du Fouta. Jusqu'à présent je mène ce même combat pour le Fouta. Je confirme que suis de la mouvance, dans l'APR. Malgré cela, si je vois que les choses ne marchent pas bien pour le Fouta, je le dénonce. J'étais militante de l'APR avant même de m'engager dans le mouvement Fouta Tampi. Depuis combien d'années je suis au sein de l'APR ? Pourquoi les gens ne le disent pas? Hormis mon engagement pour le Fouta, je ne dois appartenir à un parti? Et pourtant chacun a son appartenance politique. Mon engagement pour le Fouta restera intact.
 
C'est le lieu de féliciter certains médias comme vous, qui avez pris le temps de m'appeler et de recueillir mon propos. Je pense que s'il y a une information qui me concerne, la norme serait de m'interpeller personnellement, car j'ai une famille, des enfants et des amis. Et ceux-là, tous ces journaux ou journalistes qui ont titré sur ma personne pour dire qu'on m'a donnée une maison des voitures et de l'argent, je n'hésiterai pas à les traduire en justice. Car je n'accepterai pas qu'on nuise à mon image. Présentement, je suis sur des réglages, c'est pourquoi je n'ai pas fait de déclaration publique, mais le moment venu, tout le monde rendra compte de ce qu'il a dit…






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Yakham Mbaye répond à Mahmout Saleh : « Macky n’est lié ni de près ni de loin… »
Yakham Mbaye répond à Mahmout Saleh : « Macky n’est lié ni de près ni de loin… »
Élections locales : les femmes de Benno appellent à faire confiance à Macky
Élections locales : les femmes de Benno appellent à faire confiance à Macky
Elections territoriales 2022: l’appel Mahmout Saleh aux membres de Benno
Elections territoriales 2022: l’appel Mahmout Saleh aux membres de Benno
Mahmouth Saleh : "Il faut enterrer une certaine opposition..."
Mahmouth Saleh : "Il faut enterrer une certaine opposition..."