SENEGAL / GUINÉE : LA DIPLOMATIE À PIED D’ŒUVRE POUR LA RÉOUVERTURE DE LA FRONTIÈRE
SENEGAL / GUINÉE : LA DIPLOMATIE À PIED D’ŒUVRE POUR LA RÉOUVERTURE DE LA FRONTIÈRE

SENEGAL / GUINÉE : LA DIPLOMATIE À PIED D’ŒUVRE POUR LA RÉOUVERTURE DE LA FRONTIÈRE

SENEGAL / GUINÉE : LA DIPLOMATIE À PIED D’ŒUVRE POUR LA RÉOUVERTURE DE LA FRONTIÈRE
Copyright © Senemedia.com


Le ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta, donne des assurances quant à la réouverture des frontières, entre le Sénégal et la Guinée (Conakry).

"Il y a beaucoup de discussions en cours. C’est le ministère des Affaires étrangères qui s’en occupe. Ce que je peux vous dire, c’est que le président de la République est très sensible à la situation que vivent les populations de la région de Kolda, particulièrement de Diaobé et de Kalifourou. Toutes les dispositions sont prises pour qu’on parvienne à une résolution de ce problème. Mais, il faudrait comprendre encore une fois que c’est une question qui ne dépend pas seulement du Sénégal. Donc, la diplomatie est à pied d’œuvre", a-t-elle indiqué, s’exprimant dans le cadre de sa tournée pour l’installation de Conseils de commercialisation des produits agricoles pour éviter les pertes post-récoltes.

Asphyxiés, commerçants et transporteurs ne cessent depuis d’alerter sur la fermeture de cette frontière.

Cela fait plus de huit mois que la frontière est fermée entre le Sénégal et la Guinée. Décision prise par le président guinéen, Alpha Condé, fin septembre 2020, avant la présidentielle qui a mené à sa réélection. Motif avancé : « raisons de sécurité ».

La commission de la CEDEAO avait entamé une médiation.

 

 

 






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Baisse des tarifs : Orange nie avoir été contraint par Wave
Baisse des tarifs : Orange nie avoir été contraint par Wave
Port autonome de Dakar : 10,5 milliards F Cfa de bénéfices en 2020
Port autonome de Dakar : 10,5 milliards F Cfa de bénéfices en 2020
Abdou Ndéné Sall, ministre : « l’avion présidentiel est une nécessité qui rapporte beaucoup plus que son coût »
Abdou Ndéné Sall, ministre : « l’avion présidentiel est une nécessité qui rapporte beaucoup plus que son coût »
Amadou Hott : "Le nouvel aéronef permet de réaliser des économies"
Amadou Hott : "Le nouvel aéronef permet de réaliser des économies"